TPC : Coup de gueule devant la pauvreté d’une concertation qui a été sabotée

« Sauvegarder la nature ne veut pas dire la mettre sous cloche, car bientôt on ne pourra plus respirer sous la cloche. »
               Post d’un membre de notre collectif, publié sur le site du Sytral

On sent bien dans les avis passionnés de cette concertation que,parmi ceux qui s’expriment, un certain nombre ne prennent que rarement les Transports en Commun et ce qui les intéresse, au premier chef, c’est que rien ne change.

Car ils ne sont pas gênés par les embouteillages aux heures de pointe et peu sensibilisés aux problèmes de pollution qui pourtant, impactent la santé de leurs enfants et petits enfants. Alors bien sûr il est facile de crier TOUCHE PAS à MON… parcours, MON environnement, MON SUV, MA VUE, MON FONCIER, etc.…… mais, dans peu de temps, il y aura une thrombose de la circulation. Voitures et bus ne pourront plus avancer et là, les mêmes crieront contre les responsables politiques qui n’auront pas su anticiper.

Organiser une opposition massive sur le site de concertation SYTRAL est très facile, réactiver le populisme par des visions catastrophiques qui suscitent des affects d’adhésion, qui mobilisent autour de visions archaïques du territoire et ferment les populations sur elles-mêmes, facile… Dire « YA KA » construire le métro E, qui ne règlera rien à l’ouest pour Francheville, Chaponost, Brindas, Saint Martin en haut, etc… ça ne mange pas de pain…

Stigmatiser le dogmatisme des Elus et les injurier en passant, n’importe quel irresponsable en est capable. Les mêmes qui dénoncent les soviets du Sytral se comportent comme les chars russes en envoyant chaque matin et chaque après midi des salves de mails répétitives sur le fond pour étouffer la concertation…